// Vous lisez...

Savenay et sa région

L’Histoire 1800-1868

La sous-préfecture et l’arrondissement de Savenay

par Jacques Javayon

C’est l’histoire de la sous-préfecture et de l’arrondissement de Savenay que Jacques Javayon nous présente dans cet ouvrage.
Savenay était le chef-lieu d’un des arrondissements les plus vastes de la France, s’étendant de Couëron à Piriac et de Saint-Nazaire à Pierric.

C’est dire que des communes importantes ont pesé dans cette Histoire, telles que Blain, Pontchâteau, Campbon, Guérande, Saint-Nazaire, le Croisic, Herbignac, Guéméné, Saint-Gildas, Saint-Nicolas de Redon, Saint-Etienne de Montluc, ainsi que des zones entières de l’arrondissement : marais salants de Guérande, Brière et marais de Donges, où les problèmes à résoudre avaient surtout un aspect social.

L’administration préfectorale jouait à cette époque (1800-1868) un grand rôle dans des domaines variés touchant à la politique, à l’économie, aux infrastructures, à l’instruction publique. Avec un système institutionnel très centralisé, les préfets et les sous-préfets étaient investis de pouvoirs considérables.

La destruction pendant la dernière guerre des archives propres à la sous-préfecture de Savenay a rendu longue et difficile la recherche des sources, mais il existe encore, grâce aux archives départementales de Loire Atlantique et aux archives nationales, des documents suffisants qui ont permis à l’auteur, à la manière d’un puzzle, de reconstituer une Histoire.
Lorsque la sous-préfecture a été transférée à Saint-Nazaire, une compensation a été donnée à Savenay avec la venue dans la ville de l’Ecole Normale d’instituteurs. L’Histoire de la sous-préfecture peut donc être considérée comme le prélude a une autre Histoire, qui est celle de l’Ecole Normale.

J.Javayon, «  La sous-préfecture et l’arrondissement de Savenay  », Coll.Les amis de l’Histoire, novembre 2008, 200 pages, 23 €

Extrait de la préface de Marcel Launay, professeur émérite d’histoire contemporaine, Université de Nantes :
« C’est tout le mérite de l’ouvrage de Jacques Javayon que de prouver que l’histoire de cette circonscription administrative, sous-préfecture de 3ème classe, d’une superficie de 228.251 hectares regroupant onze cantons et cinquante et une communes, érigée dans le cadre de la réorganisation du pays voulue par Bonaparte par la loi du 17 février 1800 (28 pluviose an 8), méritait en réalité davantage de considération.

Cette étude érudite est d’autant plus la bienvenue que l’historiographie récente, qui s’est intéressée pour la fonction publique aux préfets, a pratiquement délaissé leurs collaborateurs immédiats, à savoir les sous-préfets. Ceux-ci sont d’ailleurs assistés d’un Conseil d’arrondissement dont le rôle n’est pas négligeable. La recherche n’étant pas évidente puisque les archives de la sous-préfecture ont connu de longues tribulations avant de disparaître en grande partie. La reconstitution d’un puzzle a laquelle s’est livré l’auteur à partir d’autres sources très utiles comme les compte-rendus des sessions du Conseil d’arrondissement conservées aux archives départementales ou les dossiers des sous-prefets aux archives nationales. Nous suivons pas à pas la carrière et l’action des 17 titulaires du poste (et un sous-commissaire de la République en 1848)
 » (…).

Souhaitons que l’ouvrage de Jacques Javayon, pionnier en son genre et qui dépasse le cadre de l’histoire strictement locale, suscite d’autres travaux concernant une institution mal connue, la sous-préfecture, dont l’avenir peut actuellement paraître incertain ».

Commentaires

Pas de Message