// archives de l'auteur

Ronan Pérennès


Fondateur du Club d’histoire du Lycée en 2005

Secrétaire Général de l’AHLS de 2008 à 2017

Webmaster du site ahls.fr

Ronan Pérennès a écrit 68 billets pour AHLS
Voir en ligne Les Chemins de Traverse

Le Vezon

Cette chanson a été écrite au début du XXe siècle à l’École Normale de Savenay par P. Bertrais (nous n’avons pas son prénom). La musique est composée par un certain Guihard, là encore le prénom nous manque. Cette chanson a été chantée jusqu’à la fin de l’École Normale en 1988 (même si un certain déclin était amorcé depuis la fermeture de l’internat), et même exportée, à[...]

Cinquième Assemblée Générale de l’AHLS

L’ AG Annuelle de l’AHLS aura lieu :
Vendredi 13 janvier 2012, à 18 heures,
en salle de conférences au lycée J.Prévert.
Ordre du jour :
Rapport moral et bilan d’activités de l’année écoulée
Bilan financier
Présentation de la Base Archivistique 2012
Projets pour l’exercice 2012
- - Université Inter-Ages de St Nazaire
- - Dates et échéances pour l’ouvrage à[...]

Claude Chainon, ancien normalien

Claude Chainon, ancien élève à l’EN de Savenay dans les années 1960, a écrit trois ouvrages, en partie autobiographiques, entre autres sur son passage à Savenay.
Il s’agit de :
- Gaston mon ami ;
- Sous le pommier la pomme ;
- Adrien ou le rêve accompli.
Ces ouvrages sont en vente au Super U de Blain et au Super U de Guémené Penfao, ainsi qu’à l’adresse de[...]

Les Problèmes sanitaires (4/4)

Le 14 octobre 1907 l’Inspecteur d’Académie écrit au préfet et lui annonce le décès par tuberculose du jeune Morel, élève maître à l’École Normale de Savenay.
Cela met le feu aux poudres.
Soutenues par le cercle pédagogique des instituteurs et institutrices de la Loire Inférieure les familles des élèves-maîtres adressent un courrier et une pétition au Ministre le 20[...]

Les Problèmes Sanitaires (3/4)

Le 25 mai 1907 le conseil départemental vote le vœu suivant :
« Considérant
qu’à l’École Normale de Savenay les décès par tuberculose s’élèvent, en moyenne, à deux par an, sur 60 élèves environ, sans compter ceux, qui sortant affaiblis, en meurent plus tard chez eux ;
que la vétusté, l’éclairage, la disposition, les conditions hygiéniques des bâtiments,[...]

Les problèmes sanitaires (2/4)

Une épidémie de grippe en1902 a atteint 51 élèves.
Pendant tout l’hiver 1907-1908, la scarlatine a sévi parmi les élèves-maîtres. La tuberculose a également élu domicile à l’École Normale. Depuis le commencement de la meilleure saison, à Pâques, six élèves sont encore en congé, trois ont dû quitter l’établissement et l’un d’eux est si gravement atteint que le Ministre[...]

Les problèmes sanitaires (1/4)

Dès1878 une épidémie de fièvre typhoïde se déclare à l’Ecole Normale.
Cette épidémie a provoqué la fermeture de l’école pendant plus d’un mois (7 mars au11 avril1878).
« Tous les planchers ont été lavés à la potasse puis soigneusement ressuyés et aspergés d’eau phéniquée. Du chlorure de chaux est resté en permanence dans les salles et chaque jour les fenêtres ont été[...]

ESPOIRS ET LIBERATION

Pendant la fin de la guerre, les bâtiments de l’E.P.S., où réside M. GRADAIVE, dans son logement de fonction, sont toujours en grande partie occupés par les allemands. Cela n’empêche pas le Directeur d’écouter Radio-Londres, ou les postes parisiens libérés, à partir de la fin de l’été 1944. il est vrai que les autorités allemandes en interdisent l’écoute et[...]

L’Ecole Normale dans la vie locale

Il existait àl’Ecole Normale une station météo. On retrouve sa trace dans de vieux exemplaires du journal républicain local Le Glaneur Savenaisien.
Les normaliens suivaient des cours d’agriculture et entretenaient un potager. Il existait aussi une « vacherie » …
L’établissement disposait d’une pompe à incendie propre à l’école. On retrouve sa trace dans le[...]

Les Hussards noirs de la République

En 1880, 1881 et 1882, Jules Ferry édicte trois lois qui rendent l’école respectivement laïque, gratuite et obligatoire. C’est la base de ce que l’on a appelé « l‘école de la IIIe République », et qui est à l’origine de notre école actuelle.
Les premiers rapports annuels de l’école normale de Savenay évoquaient l’enseignement de la religion pour les élèves-maîtres.[...]