// Mots-clés

Ecole Normale

20 billets

Articles

Un normalien prisonnier à Savenay

Lors de l’invasion allemande de juin 1940, les Allemands arrivent à Savenay le 22 juin. Ils prennent possession de la base que les Anglais avaient installée en septembre 1939 à l’hippodrome de Touchelais. Cet espace devient très vite un camp pour les prisonniers de guerre, soldats de France et des Colonies françaises. Ce sera le fronstalag 232 en 1940 et 1941.

Témoignage de Michel Quillien

Témoignage de Michel Quillien normalien de la promo 1960/1965. Originaire de Brest Michel Quillien passe le concours de l’EN à Savenay. Il intègre l’EN à la rentrée de 1960 (promo 1960/1965)
Il commence sa carrière aux Dervallières durant une année scolaire puis enseigne quelques mois à varades juste avant de partir en coopération en Afrique durant 3 ans. Puis il[...]

Témoignage de Dominique Bioret.

Entré en classe de seconde au lycée de Savenay à la rentrée 1967, il se souvient de « Juju », le concierge du lycée. Évènements de mai 68.
Époque des assemblées générales spontanées les lycéens se faisant aider par des normaliens dont les meneurs se nommaient Tual, Evin…
A cette époque Dominique Bioret (de Lavau) trouvait que c’était pas si mal d’être interne en[...]

"Savenay Jeune Lycée - Vieux Murs"

Le 6 octobre 2012 le Lycée Jacques Prévert de Savenay fêtera un siècle d’existence de ses bâtiments. A cette occasion l’association d’Histoire du Lycée publie un ouvrage retraçant non seulement l’histoire de ce lycée, anciennement EPS puis Collège Moderne, mais aussi l’histoire de l’ École Normale de Savenay située successivement en 1872 au Couvent des Cordeliers[...]

Témoignage de Jean Boucault

Témoignage de Jean Boucault promo 1957/1958
Jean Boucault intègre l’école normale après son bac en 1957 et y passe seulement une année (promo 1957/1958) . c’est un « Crapaud » nom donné aux normaliens qui intègre l’école après le Bac. Chaque année quelques places sont proposées sous cette forme. En 1957 5 places étaient disponibles pour 3 élèves à passer le concours[...]

Joël Gouy

Joël Gouy est un ancien normalien de Savenay (promotion 1959-1963).
Il fut l’un des responsables du GCN (groupe culturel normalien) lors de sa formation professionnelle en 1962-1963.
Après avoir débuté sa carrière d’enseignant au Cellier de 1963 à 1966, il a occupé des postes de maître formateur à l’école Léon Say de Nantes puis au Chêne d’Aron dans les années[...]

Mémoires de Maxime Luzet, normalien

Maxime Luzet est né le 24 septembre 1907 Il est domicilié à St Julien de Concelles (sud-Loire) Il est admis à l’ École Normale à la rentrée de 1923 (promo 1923-1926).
Extraits classés et annotés, tirés de son cahier de notes de normalien, couvrant la période du 21 mars 1924 au 12 juillet 1926, écrit à la plume sergent major et à l’encre violette, collectés par[...]

Savenay : Conférence sur les Américains en Loire-Inférieure

Michel Mahé, historien nazairien, propose une conférence avec le support d’un diaporama autour des Américains en Loire-Inférieure (1917-1919), le vendredi 13 novembre, à 20 h 30, à la salle Équinoxe.

L’hôpital américain de Savenay 1917-1919

Un film proposé par les associations "Les Amis de l’Histoire de Savenay" et "l’Association du Lycée de Savenay" dans le cadre des Commémorations du centenaire de "l’intervention américaine" dans la Grande Guerre.

Le Couvent des Cordeliers de Savenay

Aujourd’hui vieux bâtiment mystérieux aux volets clos, l’ancien Couvent des Cordeliers de Savenay s’élève depuis près de 600 ans face à l’estuaire de la Loire sur le Sillon de Bretagne. Cette construction n’est qu’une partie d’un ancien ensemble conséquent composé, entre autres, d’une église, d’un cloître, de cours et de jardins.
Vidéo de Chez vous à Savenay sur[...]

0 | 10

Catégories

Ecole Normale (1872-1988)

Exposition 2008

Exposition 2010

Histoire du lycée

Messages

15 juin 2011 – Bonjour à la petite fille de Joseph Boulais et à sa maman (on se (...)

8 février 2010 – Bonjour mr pigeard, je suis la petite fille de mr boulais. Je m’appelle (...)

8 février 2010 – bonjour mr quillien, je m’appelle Sylvie et mon grand père était joseph (...)