// Archives

Collège Moderne (1942-1959)

Cette catégorie contient 18 billets

L ’E.P.S. ET LE COLLEGE MODERNE DE SAVENAY DANS LA « GRANDE HISTOIRE »

Dans l’avant-guerre, les souvenirs historiques des anciens élèves sont peu nombreux. Certains se souviennent malgré tout qu’au moment du Front Populaire, en 1935-1936, on pouvait entendre parfois des chants révolutionnaires comme, par exemple, « La jeune garde » et que des bagarres éclataient parfois entre sympathisants « Croix de feu » et sympathisants « (...) (Lire la suite…)

Orientation des élèves et examens

Les meilleurs des élèves des écoles primaires sont orientés vers l’E.P.S.. Les autres poursuivent les deux cours supérieurs et passent le Certificat d’Etude à 14 ans. En même temps, ils préparent le plus souvent l’examen d’entrée à l’Ecole Normale et des examens professionnels (Livet, Chantiers, administrations diverses). Les autres cherchent directement des places (...) (Lire la suite…)

Les méthodes pédagogiques

Le livre de mathématiques, avec M. GRADAIVE, sert uniquement pour les exercices. Le cours est dicté par le professeur qui ne regarde jamais aucune note ni document. On bachote régulièrement des examens blancs, sous le contrôle du Principal. Pour la préparation du concours d’entrée à l’Ecole Normale en 1942-1943, il garde les élèves pour des heures (...) (Lire la suite…)

La Morale d’Yvan Gradaive

A titre d’exemple, voyons le contenu du cours de morale professé par M. GRADAIVE à la classe de 1ère année, en 1938-1939. L’objet de la morale y est d’abord défini ainsi : « La morale étudie, juge et règle les mœurs. La morale est en premier lieu la science des faits moraux ou mœurs, c’est-à-dire, la façon dont les hommes se comportent individuellement ou en (...) (Lire la suite…)

Le corps professoral au collège moderne

Il est formé des professeurs de l’E.P.S. elle-même et de certains enseignants de l’Ecole Normale qui viennent y faire un complément de service. Entre 1933 et 1935, il est composé ainsi, d’après le souvenir, évidemment sélectif, des témoins : Ø M. GENEVRIER, directeur de l’E.P.S. et professeur de français pour les 2ème et 3ème années et les disciplines qui ne (...) (Lire la suite…)

Effectifs et recrutement au collège moderne

En 1933-1934, la classe de première année compte 37 élèves. Cette année-là, il y a eu, au total, 90 pensionnaires environ, parmi lesquels les élèves de l’école d’application faisant fonction d’école annexe de l’Ecole Normale, du cours préparatoire aux concours d’entrée dans les E.P.S. et des redoublants de première, deuxième et troisième années. En 1938, les élèves (...) (Lire la suite…)

De l’Ecole Primaire Supérieure au Collège Moderne

INTRODUCTION : DE L’E.P.S. AU COLLEGE MODERNE Pour comprendre l’histoire du lycée entre 1934 et 1945, un bref rappel sur l’organisation de l’enseignement à cette époque est indispensable. Dans son « Histoire de Nantes »(1) , E. LEROUX le décrit ainsi : « Au niveau secondaire, l’enseignement est soigneusement cloisonné (…) Les établissements publics dispensent, (...) (Lire la suite…)

Yvan GRADAIVE

Il naît le 2 janvier 1897 à Anglade (Gironde) de parents instituteurs, son père est directeur de l’école de garçons et également secrétaire de mairie à Reignac (près de Blaye). A 16 ans, il est admis à l’Ecole Normale d’instituteurs. En 1915, à 18 ans, il devient instituteur afin de remplacer les maîtres mobilisés. En 1917, il est appelé sous les drapeaux et (...) (Lire la suite…)