// Archives

Exposition 2010

Cette catégorie contient 8 billets

Voici quelques extraits choisis de l’exposition réalisée en 2010 par l’AHLS sur la première École Normale. Cette exposition a été visible notamment lors des journées Européennes du Patrimoine le 20 septembre 2010 à la mairie de Savenay

Le Couvent des Cordeliers de Savenay

Aujourd’hui vieux bâtiment mystérieux aux volets clos, l’ancien Couvent des Cordeliers de Savenay s’élève depuis près de 600 ans face à l’estuaire de la Loire sur le Sillon de Bretagne. Cette construction n’est qu’une partie d’un ancien ensemble conséquent composé, entre autres, d’une église, d’un cloître, de cours et de jardins. Vidéo de Chez vous à Savenay sur (...) (Lire la suite…)

Les Problèmes sanitaires (4/4)

Le 14 octobre 1907 l’Inspecteur d’Académie écrit au préfet et lui annonce le décès par tuberculose du jeune Morel, élève maître à l’École Normale de Savenay. Cela met le feu aux poudres. Soutenues par le cercle pédagogique des instituteurs et institutrices de la Loire Inférieure les familles des élèves-maîtres adressent un courrier et une pétition au Ministre le (...) (Lire la suite…)

Les Problèmes Sanitaires (3/4)

Le 25 mai 1907 le conseil départemental vote le vœu suivant : « Considérant qu’à l’École Normale de Savenay les décès par tuberculose s’élèvent, en moyenne, à deux par an, sur 60 élèves environ, sans compter ceux, qui sortant affaiblis, en meurent plus tard chez eux ; que la vétusté, l’éclairage, la disposition, les conditions hygiéniques des bâtiments, (...) (Lire la suite…)

Les problèmes sanitaires (2/4)

Une épidémie de grippe en1902 a atteint 51 élèves. Pendant tout l’hiver 1907-1908, la scarlatine a sévi parmi les élèves-maîtres. La tuberculose a également élu domicile à l’École Normale. Depuis le commencement de la meilleure saison, à Pâques, six élèves sont encore en congé, trois ont dû quitter l’établissement et l’un d’eux est si gravement atteint que le Ministre (...) (Lire la suite…)

Les problèmes sanitaires (1/4)

Dès1878 une épidémie de fièvre typhoïde se déclare à l’Ecole Normale. Cette épidémie a provoqué la fermeture de l’école pendant plus d’un mois (7 mars au11 avril1878). « Tous les planchers ont été lavés à la potasse puis soigneusement ressuyés et aspergés d’eau phéniquée. Du chlorure de chaux est resté en permanence dans les salles et chaque jour les fenêtres ont été (...) (Lire la suite…)

L’Ecole Normale dans la vie locale

Il existait àl’Ecole Normale une station météo. On retrouve sa trace dans de vieux exemplaires du journal républicain local Le Glaneur Savenaisien. Les normaliens suivaient des cours d’agriculture et entretenaient un potager. Il existait aussi une « vacherie » … L’établissement disposait d’une pompe à incendie propre à l’école. On retrouve sa trace dans le (...) (Lire la suite…)

Les Hussards noirs de la République

En 1880, 1881 et 1882, Jules Ferry édicte trois lois qui rendent l’école respectivement laïque, gratuite et obligatoire. C’est la base de ce que l’on a appelé « l‘école de la IIIe République », et qui est à l’origine de notre école actuelle. Les premiers rapports annuels de l’école normale de Savenay évoquaient l’enseignement de la religion pour les élèves-maîtres. (...) (Lire la suite…)

L’École Normale d’instituteurs de la Loire inférieure

En juin 1833, la loi Guizot préconise pour chaque département l’entretien d’une école normale primaire, soit par lui-même, soit en se réunissant à un ou plusieurs départements voisins. Le 30 août 1868, le Conseiller Général du canton M. Oheix fait connaître au conseil municipal qu’une école normale de garçons sera prochainement créée dans le département et expose (...) (Lire la suite…)