// Vous lisez...

Témoignages

Témoignage de Serge Vilanou

De la promo 63/67 Serge Vilanou ne passe pas par le lycée de Savenay puisqu’il vient de Lavelanet dans l’Ariège. Ils seront un peu plus d’une dizaine de Lavenalaisiens à intégrer l’EN de Savenay

- Des Ariègeois à l’EN.

De la promo 63/67 Serge Vilanou ne passe pas par le lycée de Savenay puisqu’il vient de Lavelanet dans l’Ariège. Ils seront un peu plus d’une dizaine de Lavenalaisiens à intégrer l’EN de Savenay.

Cet engouement des jeunes de ce chef lieu de canton de l’Ariège pour apprendre le métier d’enseignant à Savenay vient tout simplement du fait que le nombre de postes offert chaque année pour intégrer l’EN de Foix était de 9 (5 garçons et 4 filles) contre 54 filles à Nantes et 54 garçons à Savenay. On comprend aisément que les chances de réussir au concours d’entrée à l’EN soient plus faciles en Loire Atlantique qu’en Ariège.

Le premier Ariègeois à prendre le chemin de Savenay fut Daniel Castells en 1962, puis suivirent les Tomasini, Savary, Bédrele, Robineau, Estagnol, Morer, Calmon, Rousset, Jacques Ferer (surnommé Nino), les frères jumeaux Canal (surnommé les Canaux)…

- Le nommé Calmon

Personnage qui mangeait des vers de terre des hannetons.

Il pratiquait le basket et se mettait à la table de l’équipe adverse qui mangeait à l’EN. Devant eux il croquait des hannetons ou faisait semblant de mastiquer un lézard qu’il s’était mis dans la bouche et dont seule la queue dépassait.

Ce même Calmon amenait des hannetons en cours et les semait sur le parcours qu’effectuait régulièrement le prof d’histoire géo qui, écrasait des hannetons tout en restant stoïque. (même professeur que celui cité par M Terpreau)

Les règles qui dépassaient du bureau, qu’il faisait tomber et ramassait sans broncher. La porte de placard sortie de ses gongs qu’il poussait au moment du passage du prof qui n’avait aucune réaction si ce n’est celle, les fois suivantes, de tendre la main en direction de la porte pour la retenir au cas où….

Lors d’une séance de diapos sur le ballon d’Alsace, le nommé Guihot responsable pour faire passer les photos dans l’épiscope mis une photo d’une pin up du magazine Lui quand le prof eu le dos tourné . Ce dernier expliquant qu’il fallait regarder les belles formes du ballon d’Alsace… Il se retourna trop vite et Guihot se fit prendre. Il passa en conseil de discipline.

L’ensemble des profs prirent la farce avec le sourire mais Guihot écopa tout de même d’un ou deux week-end de colle. Le règlement et la discipline étaient saufs.

- Bizutage.

Dans le gymnase, les 3e années encagoulés comme le KKK faisaient passer les Pics nus sous une estrade et chacun recevait un coup de tampon sur les fesses.

Lors des départs en permission un pic devait faire une déclaration d’amour à une bonne sœur rencontrée dans le train entre Savenay et Nantes.

Les 4e année ne bizutaient plus mais servaient de protecteurs aux Pics permettant ainsi d’éviter les abus.

Après les évènements de 1968 une grande partie de la classe de Gérard Chatelier (4e année) avait décidé de démissionner. Rendez-vous était fixé le lendemain pour se rendre chez le directeur. Seul Gérard Chatelier fut au rendez-vous. Il ne se « dégonfla » pas et remis sa démission.

- Bals de l’EN.

Bal de l’EN. Fin de l’orchestre en 1966. Il y avait un service d’ordre et des videurs dont le plus imposant et connu se nommait Percherel.

1964 fut l’année de la sortie d’un premier disque suivi en 1965 d’un second. Les deux albums furent enregistrés à l’EN.

Composition de l’orchestre

  • 1er album
    • Serge Vilanou trompette
    • Raymond Morvan clarinette et chant
    • Guy Boutet et Jean Yves Dagobert guitare solo et accompagnement
    • Yves Hallereau guitare basse
    • Jacky Cochard batterie
  • 2ème album
    • Serge Vilanou trompette
    • Jean Yves Dagobert guitare solo
    • Guy Boutet guitare rythmique et chant
    • Yves Hallereau guitare basse
    • Jacky Cochard batterie

Commentaires

Pas de Message